J’ai testé pour vous: les culottes menstruelles

On en entend parler de plus en plus et ça me titillait d’essayer les culottes menstruelles. Seulement voilà entre l’envie et l’acte, il y a tout un monde d’idées reçues, d’a priori mais aussi de préjugés. La publicité et la société en général nous matraquent des: « les règles, c’est sale », « il faut cacher tout ça », « moins vous en saurez, mieux ça vaudra », etc…

Résultat des comptes, tous les mois les femmes doivent gérer tant bien que mal avec des produits hygiéniques pleins de saloperies. Pour ma part, je suis passée à la cup menstruelle il y a presque 10 ans et ça avait révolutionné mes règles. Je fais partie des filles qui sont réglées comme du papier à musique, ça dure trois à quatre jours et très rarement une semaine et il m’arrive d’avoir « mal » au ventre environ un cycle sur trois (et encore). Donc je n’ai pas à me plaindre. Ceci étant, on se retrouve quand même tous les mois à devoir jongler entre les protections, les pochettes dans les sacs à main et autres tours de passe-passe typiquement féminins pour s’adapter quand « les anglais débarquent ». Chaque fille ou femme ayant accès aux protections hygiéniques a déjà appelé une copine à l’aide avec cette phrase: « hé tu n’aurais pas un tampon ou une serviette à me passer par hasard?! »

culottes menstruelles Mes p'tites pétines. Marque nantaise
Crédit photo: Aurore Duplessis

Oui les règles c’est chiant, avouons-le, et encore bien trop tabou dans notre société. Résultat, on se retrouve ados face à des paquets de serviettes et tampons Nanas sans trop savoir comment faire alors que finalement, enfiler une culotte c’est simple et efficace.

La culotte menstruelle concrètement c’est quoi?

Une culotte menstruelle, c’est une super-culotte. Un dessous tout ce qu’il y a de plus basique avec une protection absorbante intégrée au fond avec un tissu imperméable histoire que ce qui coule ne foute pas le camp. C’est mieux. On commence à en voir de plus en plus sur le marché avec des prix qui varient. Pas simple de s’y retrouver.

Pour ma part, j’ai testé deux marques: La maison du bambou et Mes p’tites pétines.

La maison du bambou

Les +: Leurs culottes menstruelles sont réalisées à 70% fibres de bambou et 30% viscose (soie artificielle naturelle) ce qui fait qu’elles sont légères et sèchent relativement rapidement. La protection remonte bien en haut des fesses, ce qui peut être un atout pour se rassurer et passer le cap. Elles sont bien enveloppantes, ce qui assure un vrai confort. Elles sont suffisamment absorbantes pour mon flux, pas de sensation d’humidité, et pas de fuite. J’ai tenu 8h avec sachant que je n’ai pas un flux très important. Autre point positif, elles sont abordables!

Crédit photo: La maison du bambou

Les -: Il n’existe qu’un seul modèle de flux. Il n’y a donc pas de différence entre flux léger ou important ce qui n’est pas top puisque ce dernier varie selon la période du cycle mais aussi d’une femme à l’autre. Autre petit point négatif, elles ne sont pas très originales, c’est dommage.

Mes p’tites pétines

Les +: C’est une marque nantaise et chacune des culottes menstruelles est faite à la main par Céline dans son atelier. Elles ont ultra fun!!! Vous avez un vrai choix de tissus colorés qui nous donnent envie de craquer. Mes p’tites pétines propose deux inserts différents: un flux léger pour début et fin de cycle et un flux normal à important bien plus absorbant. Et justement, absorbantes elles le sont (en plus d’être trop jolies). Ces culottes menstruelles englobent bien le popotin et sont ultra-confortables. Pas de fuite, ni de sensation d’humidité à signaler.
Gros point positif, elles ont une composition clean et MADE IN FRANCE! En effet, les culotte de Céline sont en coton jerseys certifiés, avec un insert composé de PUL certifié et de micro-éponge d’eucalyptus certifié et recouvert d’un jersey uni noir certifié bio.
Tout ça issu de merceries nantaises et/ou creusoises. Elles ont tout pour plaire quoi 😉

culottes menstruelles Mes p'tites pétines. Marque nantaise
Crédit photo: Aurore Duplessis

Les -: Le coton jersey est ultra confort mais met plus de temps à sécher. Il faut donc bien prévoir son coup si on en a besoin dès le lendemain de la machine. Pour certains le prix peut aussi être un frein mais pour rappel, elles sont faites une par une, à la main. Il faut donc penser au temps que passe la créatrice à les confectionner et au coût des matières premières qui reviennent forcément plus chères que pour les grosses entreprises.

Voilà donc ce que j’ai pensé de ces deux marques. Il y en a plein d’autres sur le marché. Je pense notamment à Fempo qui propose des culottes sympathiques (genre à paillettes!!!) adaptées à votre flux.

Ce que je retiens de cette « innovation » c’est que finalement les règles, ça peut être aussi simple que d’enfiler une culotte! 😉


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s